Un dimanche à Honk Kong

5 décembre 2016

Alors qu'hier, Hong Kong nous accueillait sous son voile de brume ; aujourd'hui elle s'est révélée moins timide nous offrant au détour de ses rues à l'ombre de ses gratte-ciels de multiples visages. Déroutant.

Chungking Mansions

Nous ne pouvons passer à côté de quelques mots sur l'endroit où nous séjournons. Une ville dans la ville. Le bâtiment des Chungking Mansions. Un bâtiment-continent. On y entend parler toutes sortes de langues et de multiples nationalités s'y côtoient. Nous n'avions pas prévu d'y loger, mais étant donné que le séjour de nos vélos à la consigne de l'aéroport nous coute beaucoup plus mais beaucoup plus mais beaucoup mais beaucoup plus plus que prévu car trop volumineux (280 $HK/vélo/jour), nous nous rabattons sur les logements réputés meilleurs marchés de la ville : les guesthouses de Chungking Mansions. Mais même si ce n'est pas pour y séjourner, passer par là vaut un détour touristique dépaysant ...

bâtiment des Chungking Mansions
Chungking Mansions - vue de l'entrée
Chungking Mansions est un grand bloc, à une entrée principale et de nombreuses entrées latérales par de petites rues étroites, sombres, presque cachées. Dans ce grand bloc : de tout. Des bureaux de change, des supérettes par dizaines, des restaurants - ou plutôt des "bui-bui" pour la plupart servant de la nourriture indienne exposée appétissante sur des devantures de verre, des rabatteurs, des échoppes de gadgets et matériel en tout genre, un shopping mall, divers ascenseurs qui montent les résidents aux dix-sept étages du bâtiment. Chaque ascenseur concerne une aile du bâtiment. Devant ces ascenseurs, un garde, qui régule le trafic des résidents. L'attente est parfois longue pour accéder à la chambre. Heureusement pour nous, nous avons opté pour une guesthouse au cinquiéme étage - la Chungking Guesthouse. Nous avions hésité avec celle du treizième étage, offrant une vue imprenable sur Nathan Road mais soso a le vertige et l'idée de rester coincés en cas de pépin ne nous enchantait guerre. Nous avons échappé à la "chambre-lit" - à peine la place pour le lit et les toilettes à 500 $HK, à la chambre du 13ème avec arrivée directe sur le trottoir en cas d'incendie à 300$HK et celle que nous occupons plutôt spacieuse pour Hong Kong, pour 250 $HK. De plus le personnel est très sympa, la connexion extrêmement rapide et il y a une salle commune bien agréable.

Petit déj à Hong-Kong... 

Au réveil une question cruciale se pose : "où petit déjeuner ?" Le gentil réceptionniste de l'hôtel nous dirige vers le shopping mall des Chungkink Mansions, dans un établissement spécialisé en petits déjeuners où apparemment les locaux ont l'air d'y apprécier la nourriture, et dans lequel, pour commander nos mets, nous pointons du doigt la photo des menus, car impossible de lire ces caractères chinois. Nous découvrons alors le plaisir de manger des nouilles, des dim sum et du congee au petit matin ... bercés par les bruits bucaux de nos voisins de table et par les mélodies de Noël qui résonnent en boucle et en boucle dans la radio du mall.


Achats à Hong Kong

Comment s'imprégnez de l'atmosphère d'une ville comme Hong Kong, suivez le guide : 
1/ Vous vous arrangez pour bousiller votre matériel informatique peu de temps avant le départ : juste assez pour ne pas trop manquer de son utilisation et pour ne pas avoir le temps de caser un nouvel achat à domicile. Notez qu'au plus d'appareils différents vous cassez, au plus vous vous baladerez ... 

En ce qui nous concerne, nous nous sommes chargés de bousiller, à tour de rôle (pour que ce soit moins douloureux) le zoom de notre appareil photo canon, et notre caméra embarquée.

2/ Arrangez-vous pour avoir un excédent de poids dans vos bagages. Vous corrigerez cela en sacrifiant un peu de matériel de première nécessité (dont vous ne pouvez pas retarder l'achat) que vous pouvez facilement trouver sur place, à un prix sans doute raisonnable. (J'insiste ainsi sur le "sans doute" qui apporte une incertitude au fait que le prix soit moins cher ...) 

Chers shampoing, dentifrice, déodorant, et après-shampoing, vous attendrez notre retour pour nous chouchouter ...

3/ Vous oubliez deux trois petits détails avant de partir tels que de vous débarrasser de ce léger duvet qui vous tient si chaud aux jambes les hivers bruxellois ... 

... si vous suivez ces petits conseils (vous pouvez en rajouter d'autres), vous avez toutes les chances d'être très vite propulsés acteur acheteur dans les entrailles commerçantes de la frénétique Hong Kong ... 

Ainsi, la recherche d'un nouveau zoom nous amène d'abord au vingtième étage du shopping mall I-Square de Tsim Sha Tsui d'où nous profitons d'une magnifique vue sur un Hong Kong encore embrumé et où le manager nous conseille très gentiment sur le prix du zoom ... prix assez élevé qui nous amène quelques étages plus bas, niveau trottoir, dans les différents magasins d'électronique qui jonchent Nathan road. Nous nous laissons finalement convaincre (entuber ? ... les guides nous conseillent plutôt les malls mais les prix sont tellement plus intéressants dans ces petites échoppes : plus de moins de la moitié du prix !!!!!!!!) par l'achat du zoom ... et d'une imitation d'une imitation d'une imitation de la GoPro !!  Mode d'emploi tout en chinois, s'il vous plait !

vue du magasin officiel Canon
vue d'un revendeur (un peu moins officiel ?) Canon

Ceci et les autres achats nous font conclure que 
- le coût de la vie est quand même plus cher notamment pour les produits de beauté ("finalement je vais garder mon duvet jusqu'au Philippines tiens...")
- il est apparemment possible de faire des super affaires en matières de matériel électronique sans savoir avec certitude la raison des prix si différents d'une enseigne à l'autre et surtout si bas pour certains ... et sans la certitude de la qualité ...
- les prix peuvent varier du simple au double. Le manager du Canon shop nous explique d'ailleurs qu'il y a le suggested retail price et le prix que chaque commerçant semblerait libre de pratiquer. Si nous rajoutons à ça le fait qu'il y a mille contrefaçons, la fourchette des prix pratiqués se transforme, comme le dirait notre cher Gad, en "rateau"
- pour beaucoup de biens que nous achetons les prix varient également du simple au double, d'une enseigne à une autre à côté (baume de tigre de 22 $HK à 45, grande bière de 10 à 19$HK, l'eau de 8 à 16 ...)

Tsim Sha Tsui East promenade

Les emplettes faites, nous nous dirigeons vers l'île d'Hong Kong où nous décidons de concentrer les visites d'aujourd'hui. C'est ainsi que nous découvrons la Tsim Sha Tsui East promenade, à deux pas des Chungking Mansions, d'où nous admirons une vue impressionnante sur l'île de Hong Kong étrangement voilée par ce que nous devinons être de la pollution ; et d'où nous prenons le star ferry pour rejoindre Hong Kong island.

Hong Kong vue depuis la Tsim Sha Tsui East promenade
Hong Kong vue depuis la Tsim Sha Tsui East promenade
Hong Kong et zozo vus depuis la Tsim Sha Tsui East promenade

L'île de Hong Kong

Un mix entre Genève et Manille. Avec un peu de Bangkok, aussi, et du Singapour. Et surement pas mal de New York ... et de bien d'autres endroits encore ... une ville monde, un paradoxe à tous les coins de rue. À tous les points de vue. La première promenade sur l'île de Hong Kong, nous la faisons haut perchés sur d'immenses autoroutes pour piétons. Comme à Bangkok : priorité aux voitures. Du haut de nos "trottoirs-viaducs", nous suivons les grands axes. Arrivés dans le quartier Sheung Wan, nous descendons de notre perchoir. Les rues y sont plus sinueuses, par endroits ces rues prennent la forme de longs escaliers raides. C'est le vieux quartier où au XiXè siècles les chinois y étaient installés (entassés) empêchés de côtoyer les Européens installés à l'est. De nos jours, c'est un quartier animé, cosmopolite, où il fait bon flâner. Nous nous arrêtons pour une pause Dim Sum et pour visiter le temple Man Mo, un des plus anciens temples de Hong Kong.

tram à deux étages
quartier Sheung Wan et ses rues en escaliers
pause dim sum à ...

temple Man Mo
Puis à la tombée de la nuit, la ville s'anime de mille lumières. Fatigués, nous devons malheureusement la quitter, mais nous reviendrons demain pour mieux l'admirer ...

 

tour HSBC



Le dimanche, day off des travailleurs Philippines de Hong Kong

En se promenant sur l'île de Hong Kong, il n'est pas rare d'entendre parler Philippin. Il y a effectivement beaucoup de travailleurs outre-mer philippins qui viennent y travailler notamment comme employés de maison. Nous étions loin d'imaginer l'ampleur de ce phénomène avant de nous ballader dans les rues de Hong Kong un dimanche : des parcs entiers remplis de femmes philippines installées sur des cartons jouant aux cartes, mangeant, rigolant, se peignant, dormant ... d'autres envahissent les rues par petits groupes. Il y a ceux qui chantent, ceux qui dansent, qui improvisent toutes sortes de chorégraphies sur fond de rires et de bonne humeur. Nous nous arrêtons pour demander comment se fait-il ce rassemblement. Une fête nationale peut être ... "no, it's just our day off, a women day" et tous les dimanches c'est ainsi : un rassemblement festif et d'une si grande ampleur que tout un commerce semble s'y être développé autour : des marchands de t-shirts, de pareos, de nourriture et de cartons qui viennent approvisionner cette joyeuse bande de femmes rieuses... intéressant avant-gout du pays du sourire ...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire